De l'épargne sur les travaux de rénovation grâce aux aides financières
Travaux de rénovation : aides financières et facilités de paiement
22 juillet 2021
Afficher tout

Le capricorne : insecte redoutable pour votre charpente

Capricorne : insecte xylophage de maison

Qu’est ce que le capricorne de maison ?

Le capricorne de maison est un insecte xylophage. On peut le trouver dans les charpentes car il se nourrit de bois résineux. Il est d’une couleur très sombre et légèrement brillante. Son apparence se rapproche de celle du scarabée, qui appartient tout comme lui à la famille des coléoptères. Lorsque le capricorne est adulte, il mesure environ 15 millimètres. Les adultes ne sont pourtant pas les plus nuisibles à nos charpentes car il se nourrissent très peu. Ce sont les larves qui rognent le bois et creusent des galeries.

 

La larve du capricorne : la plus nuisible

Larve mangeuse de bois de charpente
La larve mesure environ 25 millimètres et se développe pendant environ quatre années avant de devenir adulte. Durant ces longs mois, la larve du capricorne se nourrit du bois de la charpente ou de tout autre bois résineux. Elle peut donc aussi s’attaquer aux plinthes, meubles, planchers, etc… Il faut savoir qu’une femelle pond entre 150 et 180 œufs. Certains seront dévorés par des prédateurs (fourmis, araignées), d’autres se reproduiront. Ces œufs vont se développer et se multiplier. En quelques années seulement, vos charpentes peuvent être infestées de milliers d’insectes. Ils creuseront rapidement de nombreuses galeries pour se nourrir ce qui, à terme, fragilisera fortement la charpente. Ces dégâts sont irréversibles. Si le problème n’est pas pris à temps, il faudra réaliser des travaux de réparation à des coûts qui peuvent s’annoncer faramineux.

 

Déceler la présence de capricornes xylophages

La présence de capricornes de maisons n’est pas toujours évidente à décelée. En effet, l’insecte vit la plupart du temps dans l’ossature en bois et ne sors que très peu à la surface. Cependant, certains signes ne trompent pas. Il est possible de détecter la présence de capricorne grâce aux petits trous qu’il laisse lorsqu’il sort du bois. En effet, à la fin de sa transformation de larve à capricorne adulte, ce dernier se créer une issue. Ces petits trous mesures 8 à 10 mm et sont de forme ovale. Vous pourrez également remarquer dans les charpentes :

👉 des sillons et galeries à l’intérieur du bois en enlevant la couche superficielle de celui-ci.
👉 de la sciure sur le sol.
👉 en tendant l’oreille, vous pourrez aussi entendre une sorte de grincement. C’est le bruit que fait la larve en se nourrissant.

 

 

Comment lutter contre le capricorne de charpente ?

Les capricornes de maisons sont un vrai fléau pour vos charpentes, il est impératif d’agir rapidement lorsque l’on remarque leur présence. Il est aussi possible d’agir avant leur arrivée, de façon préventive, pour ne pas avoir à se soucier de quoi que ce soit !

 

Comment prévenir l’invasion de capricornes ?

Pour éviter que les capricornes de maisons ne viennent s’installer dans vos charpentes, il existe une méthode simple : le traitement de bois préventif. Dans les nouvelles constructions, ce traitement insecticide et fongicide est réalisé d’office. Le bois qui sera utilisé pour la charpente est traité directement en usine. Dans les constructions anciennes, si la charpente est saine il est possible (et conseillé) de réaliser un traitement curatif et préventif. Il permet de garder votre charpente à l’abris des insectes xylophages pendant une dizaine d’années. Si la charpente est d’ores et déjà infestée, il faut faire appel à un professionnel qui saura utiliser le traitement adéquat contre les capricornes de maisons.

 

Comment éliminer les capricornes des charpentes ?

Si l’infestation de capricornes est avérée, il est urgent d’agir en deux étapes :

Dans un premier temps, il faut enlever les parties du bois qui sont trop abîmées et déloger le maximum de capricornes. Cette étape se nomme le bûchage. Elle permet de préparer le bois au traitement afin d’assurer un traitement de bois efficace.

En second, on applique le traitement contre les insectes xylophages. Il peut être réalisé par pulvérisation, par injection ou par badigeonnage. La technique utilisée dépend de plusieurs critères. Pour faire le bon choix parmi les différentes techniques de traitement de bois, le mieux est de faire appel à un expert.

Injection de fongicide
injection du traitement en profondeur

Pulvérisation du traitement préventif et curatif pour la charpente
pulvérisation du traitement en surface

 

Les autres insectes nuisibles à la charpente

Le capricorne n’est pas le seul insecte susceptible de s’attaquer à votre charpente, il en existe une petite dizaine. La probabilité que l’un d’eux vienne se loger et se nourrir du bois de votre charpente est donc multipliée. La mauvaise nouvelle, c’est qu’ils sont tous très difficiles à repérer. La bonne nouvelle, c’est que les traitements préventifs et curatifs utilisés pour se débarrasser du capricorne est efficace sur nous les nuisibles.

Les insectes xylophages les plus fréquemment présents dans les charpentes sont la vrillette, le charançon et le termite.

Les coléoptères, cousins du capricorne de maison

Dans la grande famille des coléoptères, le capricorne de maison n’est pas le seul à s’attaquer à votre charpente. Certains de ses cousins vivent et se nourrissent également de bois. On à par exemple la petite et la grande vrillette, qui mesure 2 à 8 millimètres et peut vivre jusqu’à 8 ans. Le charançon est aussi un insecte xylophage de la famille des coléoptères. Sa particularité est qu’il adore l’humidité et est donc souvent précédé de champignons lignivores.

La vrillette et le charançon ont tout à voir avec le capricorne. En effet, eux aussi sont invisibles depuis l’extérieur du bois et eux aussi y creusent des galeries pour se nourrir lorsqu’ils sont à l’état de larve.

Le termite : ennemi juré des habitations

Le termite se nourri de cellulose, il est essentiel à sa survie. On retrouve le cellulose en très grande quantité dans le bois. C’est pour cette raison que les termites viennent s’y approvisionner. Ils n’y habitent pas directement : ils construisent des « routes » en terre sur les murs et le sol pour atteindre leur garde-manger. C’est à peu près le seul moyen de s’apercevoir de leur présence. Ils vivent en communauté à l’image des fourmis et sont généralement très nombreux. Les termites sont très difficiles à repérer. Souvent, lorsqu’ils sont découverts, les dégâts sont déjà trop importants et les structures en bois doivent être changées. Il est donc indispensable de faire vérifier sa charpente régulièrement par un professionnel ou, au mieux, opter pour un traitement préventif.